Rifo

Bio

rifoRifo a publié ses premières bandes dessinées dès 1982 dans le mensuel Lyonnais Rock et BD. Après cinq années passées sur les bancs de l’école des beaux-arts de Lyon à fumer des oinjs, il entre comme graphiste/illustrateur aux agences de pub Publiprint Dauphiné, JBS publicité, Gao conseil et Apache conseil. Il dessine Hiroshiman pendant les heures creuses de bureau. Le super héros le plus con de l’univers est né ! Il sera publié pour la première fois  dans le mensuel Psikopat numéro 39 en 1993, puis en albums aux éditions du Zébu. Rifo a publié dans de nombreux journaux et magazines comme Zélium, Z͏ Minus, Psikopat, AAARG!, Yéti, Okaz, Yoko, BDX, Spirou, Science et Vie Junior, Le Dauphiné libéré, L’Humanité, etc. En 2016, il est le co-auteur, avec Caritte, Jürg, Khattou et Mr Pek, de l’album Atroce! paru aux éditions AAARG!

Bibliographie
  • L’intégrale d’Hiroshiman, volume 1, éditions Rouquemoute, 2016
  • Atroce!, collectif, éditions AAARG!, 2016
  • Hiroshiman Ultime, à compte d’auteur, 2013
  • Petits mystères saugrenus, à compte d’auteur, 2011
  • Hiroshiman les origines, éditions AE, 2001
  • Captain Marcel et les bêtes, éditions du Zébu, 2001
  • Hiroshiman va au fond, éditions du Zébu, 1999
  • Hiroshiman sauve le monde, éditions du Zébu, 1997
  • Hiroshiman, éditions du Zébu, 1995
Galerie
Sur la boutique

Retrouvez les livres et goodies de Rifo sur la boutique en ligne des éditions Rouquemoute en cliquant sur la bannière ci-dessous !

 

Revue de presse
Radio Lézart, “Bulles en Stock”, 2 avril 2019 (41’30)


Vigousse, n°399, 29 mars 2019


DBD, n°131, mars 2019


Rétine petillante, 19 février 2019

Hiroshiman a beau être né dans les années 90, il n’a pas pris une ride. On pourrait d’ores et déjà lui coller l’étiquette de personnage de BD underground traversant les époques sans se périmer. S’il était américain, Rifo aurait sûrement eu ses planches publiées dans le Mad Magazines. Cela tient sur le fait que la liberté de ton choisi dans les histoires est utilisée à bon escient. On note bien sûr un langage non politiquement-correct, des onomatopées originales, du trash, de l’humour et un sacré paquet de références culturelles axées 7e et 9e art. « Eine super Suppkulture » comme on dit à Berlin.

BD Gest, 7 février 2019

Créé en 1993 au sein du Psikopat où il a figuré au sommaire pendant de longues années, ce super-héros radioactif connaît une renaissance chez les joviales éditions Rouquemoute. Parodie en-dessous de la ceinture, ces aventures improbables misent avant-tout sur la rigolade bien grasse et n’hésitent pas à utiliser tous les artifices de l’humour de caserne pour arriver à leur fin. Lecteur, te voilà averti, n’oublie pas de te laver les mains en refermant l’ouvrage.
Le travail de Rifo se place dans la continuité des pastiches de Mad raconté sur un ton hérité de la contre-culture américaine. La mécanique est simple, il s’agit de continuellement prendre le contre-pied des classiques, qu’ils soient de la BD, du cinéma, voire de la littérature, pour en proposer une version la plus outrancière possible. Sur le plan technique, l’ensemble est très bien réalisé. Malgré de nombreuses influences facilement identifiables, le dessinateur fait part d’un réel talent et, surtout, arrive à faire partager toute sa folie créatrice. Œuvre de genre, Hiroshiman ne décevra pas l’amateur de second degré appuyé ou surjoué. Pour la finesse ou toute forme de bon goût, il est préférable de changer de crèmerie.

Charlie Hebdo, 2 février 2019


Le Dauphin libéré, 24 janvier 2019


Rainfolk’s diairies, 25 novembre 2018

L’intégrale d’Hiroshiman est une compilation des histoires courtes publiées à partir de 1993 dans le n°39 de Psikopat, « périodique libre et indépendant » de bandes dessinées fondé par Carali au début des années 1980. Parues à l’époque en noir et blanc, Rifo a colorisé ses planches spécialement pour l’édition de cette intégrale. Un album en noir et blanc, Hiroshiman fait le clone, une histoire complète, est également sorti chez Rouquemoute en février 2018. En décembre 2017, l’Arald (en collaboration avec Lyon BD Festival et l’Épicerie Séquentielle) a retenu Hiroshiman fait le clone parmi les douze albums marquants de l’année 2018 pour la région
Auvergne-Rhône-Alpes.

La Gazette des Vieux Quartiers par Arvva, n°5, juin 2018


Vigousse, n°355, 16 mars 2018


Psikopat, n°305, mars 2018


DBD, n°121, mars 2018


Charlie Hebdo, n°1335, 21 février 2018
Radio Lézart, “Bulles en stock”, 13 février 2018 (17’11)


Occitanie Tribune, 17 janvier 2018

Hiroshiman fait le clone est un long‑métrage où se croisent les professeurs Mamüt et Kloutonoff, la journaliste Claire Sinclair, le général Burnout, la comtesse Boboff, le sergent Bronson ou encore Césium 137, dans une lutte farouche contre des asticots géants qui menacent Mégalopolis. Entrecoupée par les interludes à caractère informatif du professeur Rouston et d’illustrations pleine page dont la contemplation est un régal au vu du trait de Rifo, la lecture d’Hiroshiman fait le clone suit le rythme d’une Ford Mustang Pro Street 1966 avalant le bitume grâce à un « moteur V8, 5 litres, 510 chevaux à 7000 tours et plus de 700 avec le kit Nitrous Oxyde ». Cet album se termine par Les origines du mal, un préquel racontant l’histoire de Trashman, et un carnet de croquis pour apprécier plus en détail le travail de l’auteur.

Le Dauphin libéré, 25 décembre 2017


RTL2 (Nantes), 11 décembre 2017


Actua BD, 23 novembre 2017

Le héros atomique connaîtra de nouvelles aventures, cette fois-ci inédites. Hiroshima va se retrouver embarqué dans un long-métrage déjanté et parodique. Nul doute que le succès sera au rendez-vous.

9ème Art, 22 novembre 2017
ActuaLitté, 21 novembre 2017
Presse Océan, 31 octobre 2017

Le Festin, n°100, hiver 2017


20 Minutes, 28 juillet 2017

Contrer des attaques de puces ou de morpions géants, neutraliser les inventions destructrices de savants encore plus fous que lui, secourir – à leurs risques et périls – la veuve et l’orphelin (enfin surtout la veuve, singulièrement lorsqu’elle est gironde), voilà le quotidien d’Hiroshiman, défenseur irradié de la cité de Mégalopolis. Sauf que comme le loustic est un impénitent gaffeur aux mœurs plutôt légères, ses interventions font plutôt de lui un super-zéro qu’un super-héros…

Actua BD, 9 juin 2017

Humour fantasque et fantastique de Rifo.

Radio Vostok (Suisse), “La Quotidienne”, 31 mai 2017


Canal Sud, “Canal Bulles”, 24 avril 2017


Le Faucigny, 20 avril 2017


Le Dauphin libéré, 9 avril 2017


Psikopat, avril 2017


Canal BD Magazine, avril 2017


Même pas peur, mars 2017


Le Dauphiné libéré, 31 mars 2017


L’Alsace, 19 mars 2017


La Voix du Nord, 18 mars 2017


Iconovox, 15 mars 2017
La Voix du Nord, 14 mars 2017
20 Minutes, 13 mars 2017


20 Minutes, 8 mars 2017

Si les années 1990 ont produit pas mal de personnages de BD carrément foldingues, le plus improbable d’entre eux fut certainement Hiroshiman, un super anti-héros radioactif si crétin et maladroit que chacune de ses interventions se soldait par une véritable catastrophe. Créé par Rifo en 1991 – et apparu pour la première fois deux ans plus tard dans le magazine Psikopat – Hiroshiman avait depuis sombré dans les limbes de l’oubli… jusqu’à ce que les jeunes éditions Rouquemoute décident de rééditer l’intégralité de ses (més)aventures, introuvables depuis 20 ans et mises en couleurs pour l’occasion.

Le Dauphiné libéré, 2 mars 2017

Charlie Hebdo, n°1283, 22 février 2017


Ulule, 8 décembre 2016


Le Dauphiné libéré, 5 décembre 2016


Le Quotidien, 29 novembre 2016
Sceneario, 21 novembre 2016

Hiroshiman est né en 91, dans les pages de Psikopat. Un super héros post-nucléaire qui protège le monde des radiations qui le rongent grâce à des bandages et des lunettes spéciales. La ville où il officie ressemble en partie à toutes nos mégalopoles, sauf qu’on y trouve aussi des quartiers habités par des zombies, que des bestioles mutantes se baladent un peu partout et qu’il arrive que des géants ou d’autres créatures viennent mettre le bazars. Mais voilà, il y a un super héros en ville !

TV5 Monde, 18 novembre 2016


RIG FM, 8 novembre 2016


Livre Hebdo, 4 novembre 2016


Artsixmic, 2 novembre 2016
WitFM, 1er novembre 2016
Aquitaine online, 31 octobre 2016
ActuaLitté, 29 octobre 2016
non ut accumsan consequat. adipiscing id dolor