Lindingre

Bio

Né en 1969, Yan Lindingre est un homme à tout faire. Dessinateur et scénariste, il participe aux revues FerrailleLe Journal de SpirouSiné MensuelL’écho des Savanes ou encore Fluide Glacial dont il a été le rédacteur en chef de 2012 à 2018. Depuis 2015, il écrit des sketchs pour Groland. Il est également dessinateur de presse à L’Est Républicain et au Canard Enchaîné. Il est le créateur du personnage Titine et de la série Chez Francisque avec Manu Larcenet ou Jeff Pourquié au dessin, pour laquelle il a obtenu le prix Schlingo en 2009 au Off of Off du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Il a scénarisé des albums pour de nombreux dessinateurs : Ju/Cdm, Chauzy, Lefred-Thouron, Planchon, Aurel ou encore Laurent Astier.

 

Facebook

 

Bibliographie

 

Le gros Robert, Éditions Rouquemoute, 2019
Les Vraies Gens, avec Laurent Houssin, Éditions Rouquemoute, 2019
La Vie en rouge, avec Laurent Houssin, Fluide Glacial, 2018
Tout simplement femme, Fluide Glacial, 2016
Rase campagne, avec Aurel, Les Requins Marteaux, 2015
99,9 Proverbes actualisés pour affronter le 21e siècle avec sagesse et détermination, avec Jorge Bernstein, Marwanny Corporation, 2012
Business is Business, avec Ju/Cdm, Drugstore, 2011
• Titine au Bistrot, 4 tomes, Fluide Glacial, de 2007 à 2011
• Titine à Charleroi, 2 tomes, Fluide Glacial, 2007 et 2010
• J’aime pas le téléphone portable, avec Lefred-Thouron, Hoëbeke, 2010
• Chez Francisque, 2 tomes, Dargaud, 2009 et 2010
• L’Affaire des affaires, avec Denis Robert et Laurent Astier, Dargaud, 2009
• Chez Francisque, 2 tomes, Dargaud, 2006 et 2007
• Zumbies, avec Ju/Cdm, Fluide Glacial, 2010
• Short Scories, Les Requins Marteaux, 2010
• Les carottes sont crues, avec Lefred-Thouron, Les Requins Marteaux, 2004

 

Galerie
Sur la boutique

Retrouvez prochainement les livres et goodies de Yan Lindingre sur la boutique en ligne des éditions Rouquemoute en cliquant sur la bannière ci-dessous !

 

Revue de presse
L’avis textuel de Marie M, 2 octobre 2019

Il y a des mots compliqués (ou pas), difficiles à prononcer (ou pas), qui font fourcher la langue et sont littéralement déformés, martyrisés, rejetés… Heureusement, Yan Lindingre (dont le nom subit peut-être aussi des dérapages) les a élevés au rang d’art brut, digne d’un dictionnaire : Le Gros Robert illustré. Ils ne sont ni lapsus, ni calembours, ni contrepets, ni mots-valises. Autant Le Petit Robert est gros, autant Le Gros Robert est léger, malgré ses 400 références et citations.

Siné Mensuel, n°90, octobre 2019


BD Gest, 30 septembre 2019

Vos amis se moquent de vous car vous persistez à redouter « l’infractus », vous reprennent quand vous parlez d’acier « équinoxe » et refusent carrément de trinquer avec du « clément » d’Alsace ? Maintenant, vous pouvez répondre du tac-au-tac que leurs remarques blessantes sont nulles et non avenues. Le Gros Robert en main, prenez-les à leur propre jeu et corrigez-les en retour : « Ben non, c’est comme ça qu’on dit. Regarde dans le dico, mon coco ! »

Sceneario, 25 septembre 2019

Brèves de comptoir, conversations ubuesques, échanges familiaux parfum France d’en bas, instantanés choc, situations déglinguées… Ce recueil intitulé Les Vraies gens vous propose une collection de gags osés où l’alcool, la cruauté, la bêtise ou les orientations sexuelles sont les ceci qui expliquent les cela !

Sceneario, 15 septembre 2019

Je ne sais pas si vous connaissez Le Dictionnaire des idées reçues de Flaubert ? L’écrivain y présentait des définitions orientées, pleine de cynisme, pour se moquer des bien-pensants, de cette bêtise de salon. Cette fois, Lindingre se rapproche des gens de la rue, les écoute parler et note dans un coin ces mots que l’on tord sans se poser de question, que l’on prononce de traviole et qui démontrent bien que le langage est en perpétuel mouvement pour peu qu’on se laisse parler un peu trop vite… Ce petit « répertoire alphabétique » singe donc les grandes encyclopédies, sur un peu plus de 60 pages absolument hilarantes. Mais le plus drôle, c’est certainement ce miroir sur nous- mêmes qu’il nous présente. Après tout, en découvrant certains mots, on se dit qu’il nous est bien arrivé deux ou trois fois de faire la même erreur et à ce moment là, le rire est d’autant plus retentissant !
Le gros Robert est à feuilleter de temps à autre, pas forcément à lire d’une traite, et je vous conseille même de partager cette lecture avec des amis, voire avec vos enfants qui pourraient s’amuser à retrouver le mot original!

France 3 (Pays de la Loire), 3 septembre 2019

Le Gros Robert
Jusqu’ici, il y avait le très sérieux Petit Robert qui n’est pas si petit que ça, il faudra désormais compter avec Le Gros Robert qui n’est pas si gros et n’a pour le coup rien de sérieux. Lindingre, encore lui, y compile les mots les plus martyrisés de la langue française, depuis le fameux infractus jusqu’à l’aréoport en passant par la tour de Babybel, les prix concours, le sel de guirlande et les fautes d’autographe. Petit mais costaud, le Gros Robert réunit 400 références rangées par ordre alphabétique, comme un dictionnaire en fait, et illustrées par Lindingre lui-même. Délicieux !

Les Vraies Gens
Un humour de qualité avec des blagues sur mesure… C’est écrit sur la quatrième de couverture et c’est effectivement ce que nous proposent Lindingre et Laurent Houssin avec Les Vraies Gens. Mais qui sont ces vraies gens, me direz-vous ? Une armée de frapadingues rencontrés au coin du zinc et à qui Lindingre a souhaité ici rendre hommage dans une succession de gags. C’est caustique à souhait, du Lindingre à l’état pur. De l’humour vrai en somme…

Actua BD, 23 juillet 2019

En bref, une bonne dose d’humour acerbe atteint vos bibliothèques à la rentrée prochaine et on remercie les éditions Rouquemoute de permettre à de tels projets d’exister !

 

Réclame

Yan Lindingre sur Facebook
risus dolor. risus. Lorem libero diam justo