ELDIABLO

Bio

Pur hybride entre les mondes du cinéma, de la bande dessinée et de la peinture, ELDIABLO, couteau suisse humain, a fait ses premières armes sur les murs de Paris dans les années 1980 et 1990 au sein du groupe de graffeurs PCP (Petits Cons de Peintres). Fort de cette culture de rue et empli de milliers d’anecdotes croustillantes, il se met ensuite au dessin pour coucher sur le papier ses mémoires de jeune banlieusard. D’abord graffiti artist, le voilà désormais considéré comme l’inventeur de la BD hip hop en France. Publiées dans le magazine Psikopat au début des années 1990, ses premières planches sont réunies dans un album, En mode rétro, édité chez Même pas mal en 2012. Scénariste et réalisateur, il crée la série animée Lascars, diffusée entre 2000 et 2008 sur Canal +, MTV et MCM. Elle sera adaptée au cinéma en 2009, mettant notamment en scène Vincent Cassel, Omar et Fred ou encore Gilles Lellouche. En 2018, tous épisodes confondus, les Lascars dépassent les 50 millions de vues sur les plateformes de vidéos en ligne. ELDIABLO est également coscénariste de la websérie Les Kassos, coproduite par Canal +, avec trois saisons diffusées entre 2013 et 2016. Il réalise également des clips comme L’opportuniste de Jacques Dutronc, des spots TV (notamment pour SOS Racisme) et des courts-métrages. Auteur de plusieurs projets artistiques directement influencés par sa culture hip hop, Il a entre autres mis en place l’exposition Immortal street culture, « série d’œuvres plastiques à l’usage des archéologues du futur », à Paris, Montréal et Miami. Il est aussi auteur d’une série de toiles montréalaises ainsi que de l’Urbanukshuk, structure plastique d’inspiration inuite à base de cônes orange, considérée par certains comme « le symbole parfait de Montréal » et exposée en 2017 durant le Festival d’Art Public « Mural » de Montréal (Québec). Côté BD, ELDIABLO a publié Monkey Bizness avec Polza, Rua Viva avec Loïs, Pizza roadtrip ou encore Un homme de goût avec Cha. Immigré depuis 2015 au Québec, il raconte avec humour ses péripéties d’habitant nord-américain dans Wesh Caribou, dont les planches ont été prépubliées depuis 2015 dans le magazine Fluide Glacial puis réunies en 2018 dans un album éponyme paru aux éditions Rouquemoute. Avec la volonté de documenter son quotidien et son environnement, Wesh Caribou est un récit autobiographique qui raconte pourquoi il a décidé de quitter la banlieue parisienne, la réaction de ses proches puis son quotidien montréalais. Il qualifie sa BD comme une « série de reportages sur ce que c’est d’être un Parisien qui arrive au Québec, avec tout ce que ça peut comporter » et « un guide de survie en milieu nord‑américain, sauce poutine ». Entre ses vacances à New York et le temps d’attente chez le médecin, la lecture de Wesh Caribou est aussi instructive que tendre et rigolarde.

Bibliographie
  • Wesh caribou (scénariste et dessinateur), éditions Rouquemoute, 2018
  • Space connexion (scénariste), dessins de Romain Baudy, Glénat comics, 2018
  • Radicaliwars (scénariste et dessinateur), Steinkis, 2018
  • Monkey bizness – tome 3 (scénariste), dessins de Pozla, Ankama, 2017
  • Radicalishow (scénariste et dessinateur), édité au Québec pour le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, 2016
  • Un homme de goût – tome 2 (scénariste), dessins de Cha, Ankama, 2015
  • Rua viva (scénariste), dessins de Julien Loïs, AAARG éditions, 2015
  • En mode retro (scénariste et dessinateur), éditions Même pas mal, 2014
  • Un homme de goût – tome 1 (scénariste), dessins de Cha, Ankama, 2014
  • Monkey bizness – tome 2 (scénariste), dessins de Pozla, Ankama, 2013
  • Pizza roadtrip (scénariste), dessins de Cha, Ankama, 2012
  • Monkey bizness – tome 1 (scénariste), dessins de Pozla, Ankama, 2010
  • Lascars – tome 2 (scénariste), dessins de Seth, Urban Jungle, 2008
  • Lascars – tome 1 (scénariste), dessins de Seth, Urban Jungle, 2006
  • La rage de vaincre (scénariste), dessins d’Éric Salch, L’œil d’Horus éditions, 2005
Galerie
Sur la boutique

Retrouvez les livres et goodies d’ELDIABLO sur la boutique en ligne des éditions Rouquemoute en cliquant sur la bannière ci-dessous !

 

Revue de presse
Crypto News, le 17 avril 2019

Un bon dessin de presse, ça peut très bien être un bonhomme bâton. Ce qui est important c’est la pertinence du propos. Elle passe moins par la qualité du dessin que par le sens de la synthèse et de la punchline. Ça doit être efficace, compréhensible tout de suite, de préférence ça doit choquer ou au moins gratter un peu. Et quand le talent de dessinateur est au rendez-vous, c’est évidemment encore meilleur. Reiser était le king absolu. De nos jours, j’admire le travail de Barros (Bar), ou de Soulcié, notamment… Y’a mon pote Eric Salch aussi qui se débrouille, dans le genre.

 

Vigousse (Suisse), n°393, le 15 février 2019

 

Télénantes, « La Quotidienne », le 7 février 2019

 

Ouest-France, 10 janvier 2019

 

Rezé Mensuel, janvier 2019

 

Ouest-France Dimanche, 30 décembre 2018

Le plus dur, dans l’immigration québécoise, c’est pas quand le thermomètre est à moins quinze, c’est quand la bouteille de pinard est à quinze balles, se marre Boris Dolivet, alias El Diablo. Issu du milieu hip-hop, cet artiste a tagué les murs de Paris au sein du groupe de graffeurs PCP (Petits cons de peintres) avant de scénariser et réaliser la série animée Lascars – un énorme carton. On se régale de ses anecdotes croquées sur le vif, comme un guide des us et coutumes passées au filtre d’un regard amusé et bienveillant. Si ce n’est pas une déclaration d’amour au Québec, cela y ressemble fort.

 

DBD, n°129, décembre-janvier 2018-2019

 

Le Courrier Picard, 11 décembre 2018

Vous rêvez depuis toujours de découvrir les grands espaces, de faire Montréal-Toronto en raquettes, seul, avec pour seul équipement une boîte d’allumettes, une casserole et une boussole ? Remballez votre passeport, reposez ce livre !  Wesh ! Caribou n’est pas pour vous. Soyons clairs, cette bande dessinée a autant à voir avec le Guide du Routard Canada 2018 que cet article avec une analyse géopolitique des relations franco-canadiennes au XXIe siècle. En revanche, si vous avez envie de vous marrer (vous moquer?) des tribulations d’un Français biberonné à la culture hip-hop perdu dans le blizzard québécois, faites comme chez vous. El Diablo, en somme, est une figure majeure de la “street” culture française. Et quand il déménage sa famille outre-Atlantique, pour le kiff, ça ne manque pas de sel. Les anecdotes sont drôles et assez conformes à l’idée que l’on peut se faire d’un bizutage dans le grand nord.

 

Le blog de Nice-Matin et de Var-matin, 1er décembre 2018

Considéré comme l’inventeur de la «BD hip-hop» en France, Eldiablo (créateur des Lascars, coscénariste des Kassos, etc.) a choisi de quitter sa région parisienne pour s’installer au Québec. De cette exotique expatriation, de ses observations pragmatiques et humoristiques bien plus que sociologiques, l’immigré montréalais tire ce drôlissime album. Système de santé, relation homme-femme, typologie des WC, tarifs du restaurant, vie quotidienne avec le froid… Tout y passe. Autant de scènes de vie cocasses, prétextes à d’hilarantes chroniques, derrière lesquelles on devine une réelle passion de l’auteur pour son pays d’adoption.

 

France Bleu Loire Océan, “ça vaut l’détour”, 26 novembre 2018 (4’24)

 

Radio Nova, 9 novembre 2018

 

Radio Lézart, “Bulle en stock”, 23 octobre 2018 (1”03’18)

 

France Net Infos, 23 octobre 2018

 

Radio Nova, 16 octobre 2018

 

L’avis textuel de Marie M, 6 octobre 2018

ElDiablo, artiste multi-casquettes, vivait en banlieue parisienne et rêvait de grand Nord américain, de froid polaire et de tempêtes de neige. En 2015, il saute le pas (et l’Atlantique) avec sa petite famille et s’installe à Montréal. Il raconte sa vie d’immigré dans Wesh ! Caribou, une série de chroniques en bandes dessinées, dont certaines planches ont été publiées dans Fluide Glacial, et transforme tout en gags. Instructif et drôle.

 

Occitanie Tribune, 6 octobre 2018

Après avoir établi un nouveau record de préventes avec 458 albums prévendus sur Ulule, Wesh Caribou, la nouvelle BD d’Eldiablo, sort simultanément en librairies en France et au Québec le 5 octobre 2018. Dans son nouvel album, Eldiablo raconte avec humour ses péripéties d’immigré au Québec. Pré-publiée en partie dans Fluide Glacial de 2015 à 2018, il qualifie sa BD (dont la préface est d’ailleurs signée par Lindingre, son rédacteur en chef) comme une série de reportages sur ce que c’est d’être un Parisien qui arrive au Québec et un guide de survie en milieu nord-américain, sauce poutine.

 

90bpm, 27 septembre 2018

La version officielle évoque une attirance pour les températures négatives, le français ponctué d’expressions étranges, et un amour immodéré pour les dentistes. La version officieuse, quant à elle, penche plutôt du côté d’une baston de regard perdue sur la ligne 4 entre Gare du Nord et Porte de Clignancourt. Seul le livre enquête-événement à venir éclairera les raisons pour lesquelles Eldiablo a quitté la France pour vivre l’aventure Canadienne, préférant se délester de sa Dacia Logan pour aller voir les chasses-neige dans leur milieu naturel. Quotidien d’un français exilé qui découvre sur place que la chemise à carreaux n’est pas l’habit officiel, la santé un business de commerçant et quelques légendes architecturales totalement fausses, Wesh Caribou déroule une série de situations stupido-scabreuses et de personnages physiquement débiles (sa propre famille l’a assigné en justice) sur des arrière-plans colorés comme des trips sous acides. Dessins pour tous, mais dialogues (souvent) pour adultes.

 

Wrank, le 24 septembre 2018

Immigré depuis 2015 au Québec, ELDIABLO raconte avec humour ses péripéties d’immigrant au Canada dans Wesh Caribou. Avec la volonté de documenter sa vie et son environnement, ce récit autobiographique raconte pourquoi il a décidé de quitter la banlieue parisienne, la réaction de ses proches puis son quotidien montréalais.

 

Parle Parle Jase Jase, 12 septembre 2018

 

Maudits français, 5 septembre 2018

 

Zoo le mag, 4 septembre 2018

 

Zoo le mag, 31 juillet 2018

J’ai quitté Paris, il y a maintenant trois ans. Pas sur un coup de tête, c’était un acte réfléchi et préparé de longue date. Ce n’était pas non plus pour fuir la France (bien que c’est pas mal tombé finalement, vu l’ambiance ces dernières années) mais bien plus pour aller à la découverte d’autre chose. Bon j’avoue, question dépaysement, j’aurais pu faire beaucoup plus exotique comme l’Inde ou le Burkina Faso… mais c’est justement sur la longueur, dans les petites subtilités culturelles, qu’on se rend compte qu’à Montréal, on est vraiment ailleurs… Si, bien sûr, on ne tient pas compte du facteur climatique qui lui, te met tout de suite au diapason.

 

Ouest-France, 20 juillet 2018

 

Book Squad, 19 juillet 2018

 

Livre Hebdo, 18 juillet 2018

 

Zoo le mag, 9 juillet 2018

Parisien débarqué au Québec, le créateur des Lascars a créé « un guide de survie en milieu nord-américain, sauce poutine », qui contient des vrais morceaux de sa vie agrémentés d’une grosse dose d’humour plus ou moins piquant… Pré-publié dans Fluide glacial, Wesh ! Caribou débarque en album complet grâce aux éditions Rouquemoute, spécialisées en humour.

 

Hip hop corner, 26 juin 2018

Immigré depuis 2015 sur le territoire de Québec au Canada, l’artiste de la banlieue parisienne raconte aujourd’hui sous la forme d’une « série de reportages » l’arrivée d’un banlieusard français lambda au pays du poutine dans cette nouvelle bande-dessinée au nom évocateur de ce choc des univers Wesh Caribou. Amateurs de dessins à bulles, nous vous invitons à vous procurer sans tarder cette petite merveille bourrée de drôleries et de bons sentiments … Bonne lecture !

 

Natchav, 4 février 2018

Wesh Caribou, c’est l’histoire d’un dessinateur de BD français, Eldiablo, qui a immigré à Montréal avec toute sa petite tribu il y a bientôt trois ans. Au revoir la banlieue parisienne et sa grisaille, bonjour le Québec et son hiver.

 

Brain magazine, 2 mai 2015

Si ça marche, j’y reste [au Québec]. Je vais regarder Marine Le Pen arriver au pouvoir de très loin ! Je vais aller sauver ma marmaille. On sera mieux là-bas. Quand le monde se sera réchauffé de dix degrés, il fera bon au Québec alors qu’ici, vous serez en train de cramer. (Rires) C’est mon côté survivaliste !

 

Clique TV, 12 avril 2015

Ce qui est intéressant avec la BD, [c’est qu’elle] représente systématiquement le point de vue du dessinateur ou de l’auteur. C’est intimiste. Ce n’est pas généraliste c’est « regardez comment moi je vis la chose, comment je la vois, comment je vous la présente ». Et puis tu peux te mettre en scène en situation, dire ce que tu penses, ce que tu ressens. Je vais bientôt travailler pour Fluide Glacial sur une série, parce que je suis en passe d’émigrer au Canada. Ça devrait s’appeler Wesh Tabarnak !

 

Réclame

ELDIABLO sur Facebook
elit. elit. consequat. id, ante. ut venenatis quis leo. commodo