Caritte

Bio

Né en 1960 à Troyes, Jean-François Caritte est un incontournable de la bande dessinée underground. Il aime détourner l’image des figures emblématiques de notre culture pour critiquer la société.

Auteur de La véritable histoire du rock’n’roll (éd. Rock Hardi, 1995) et, dans le même esprit, de Toudébus (éd. Poivre & Sel, 2012-2013), il a fait ses armes chez Fluide GlacialLe Journal de SpirouPsikopatLe Journal de MickeyFerraille ou encore AAARG!.

Par ailleurs illustrateur de presse (I love EnglishToday in EnglishS&V JuniorCQFDL’Humanité…), Caritte écrit parfois des scénarios pour ses amis Khattou, Sourdrille, Rifo ou Jürg.

Régulièrement publié entre 1995 et 2003 aux éditions Requins Marteaux, notamment dans la collection « Ferraille », Jean-François Caritte s’est imposé comme une figure emblématique de la BD humoristique.

 

Site internet | Facebook 

 

Bibliographie

Les légendes des siècles, Éditions Rouquemoute, 2019
Xavier Cugat, BDMusic, 2017
Atroce ! (scénariste), Aaarg !, 2016
• Les Toudébus 1, 2 et 3, Éditions Poivre & Sel, 2012-2013
• Autopsie d’une légende, Éditions PLG, 2006
Jules Spy futur espion, Éditions Les Requins Marteaux, 2003
• Le Charisme de Ben-Hur, PMJ Éditions, 2002
• Portraits de destins, Éditions Les Mal Élevés, 2000
• 10 000 histoires drôles, Éditions Les Requins Marteaux, 1999
• La véritable histoire du rock’n’roll, Éditions Rock Hardi, 1998

Galerie
Sur la boutique

Retrouvez le livre et les goodies de Caritte sur la boutique en ligne des éditions Rouquemoute en cliquant sur la bannière ci-dessous !

Revue de presse
DBD, n°137, octobre 2019

 

L’avis textuel de Marie M, 19 septembre 2019

Caritte revisite et pastiche avec beaucoup d’esprit et d’humour des héros et héroïnes, réels ou de fiction. Les chutes sont particulièrement gratinées. Les textes sont bourrés de jeux de mots et fort bien écrits, en cohérence avec chaque personnage. Une façon très amusante et fine d’évoquer des sujets actuels et de critiquer notre société.

 

Radio Lézart, Bulles en stock, 17 septembre 2019 (58’19)

 

BD Gest, 2 septembre 2019

Telle une colonne du Parthénon (celle de gauche, un peu penchée), Jean-François Caritte siège fièrement sur le frontispice de l’avant-garde de la BD alternative. Pour faire clair, Caritte, c’est un nom qui compte quand il est question de déconnade. Au fil des ans, il a engrangé une masse de sagesse et est logiquement devenu un phare de la culture des choses. Il était donc logique que ce puits sans fond de connaissances déborde un jour. 
Satires parodiques grand public façon Made ou Fluide Glacial, allongées d’une bonne dose de provocation plus adulte, les histoires survolent les époques. C’est bête (et parfois méchant), rigolo et, mine de rien, souvent bien vu.

 

RTL2 (Nantes), « Les rendez-vous de l’été », 3 août 2019

 

L’Avis des Bulles, n°239-23, juillet-septembre 2019

Vous avez là du rire gratuit et gras, du rire facile mais du bon rire qui vous divertira le temps d’un album. Toujours dans la droite ligne éditoriale de Rouquemoute, Jean-François Caritte vous propose de revisiter la grande histoire et ses mythes. Le format est sympathique : des histoires courtes qui permettent au récit de s’arrêter avant de devenir lourd. Si vous êtes amateurs des petites histoires dans les revues comme Psikopat ou Fluide Glaciale, cet album vous plaira.

 

Planète BD, 10 mai 2019

A travers ce recueil d’historiettes, dont le titre est emprunté en contre-pied littéraire à Victor Hugo, Caritte s’est attaché à une entreprise iconoclaste de vandalisme sur quelques mythes de l’Histoire authentique et fictionnelle de la « pop culture ». Le dessin (forcément) caricatural et humoristique se révèle lui aussi tout à fait en adéquation avec le registre. Sont ainsi revisités à la sauce samouraï : les peintures pariétales, la vraie vie d’Obélix, Jésus, Jeanne d’Arc, les mousquetaires, la créature de Frankenstein, lord Greystoke alias Tarzan, Davy Crocket, Zorro, les amishes, de Gaulle en Don Quichotte, l’inspecteur Maigret, Scoubidou, Johnny Hallyday, les zombies et la conquête de l’espace. Un joyeux bazar, que n’aurait évidemment pas renié Victor Hugo…

 

Réclame

Caritte sur Facebook
tristique nec felis ut in quis Praesent consequat. mi,