Des nouveautés et des petits prix chez Rouquemoute !

Nos-Monstres_chasseur

Quand on commence à sentir les odeurs de raclette, c’est le signe que l’hiver commence à pointer le bout de son nez. Pour fêter l’approche de la fin d’année, Rouquemoute propose une farandole de mets, ainsi qu’un site Internet tout beau tout neuf. Le menu est riche, avec trois plats principaux : une nouvelle braderie de livres dans le cadre de notre projet d’alternative au pilon et deux campagnes de prévente : Nos Monstres (Flavien Moreau & Yves Frémion) et la saison 2 des BDàP (Soulcié, Laetitia Coryn, Jorge Bernstein & Rackham le Roux) !

Commençons par Nos Monstres, dont les préventes sont lancées sur KissKissBankBank. Cet album compile cinquante textes d’Yves Frémion illustrés par Flavien Moreau. Autant de portraits-robots de monstres contemporains déguisés en gens dits « normaux ».

Déjà imprimé, le livre a parfaitement bien été fabriqué par l’imprimerie Pollina en Vendée. Je vous glisse ci-dessous un aperçu des premiers albums dédicacés par Flavien Moreau : chaque exemplaire est une œuvre d’art, unique et collector !

La bibliographie d’Yves Frémion est pléthorique mais c’est par contre le premier album d’auteur de Flavien Moreau – les lecteurs de Siné Hebdo pouvaient régulièrement admirer ses illustrations en quatrième de couverture. Les deux auteurs forment un couple ultra complémentaire au service de cet album.

Sur la forme, c’est un projet éditorial original dans le catalogue Rouquemoute car la part de l’écrit est conséquente, à l’image du Banquette de Veau de Michel de La Teigne ou du Génial et proche du peuple de Nicolas Poupon. Sur le fond, Nos Monstres s’accorde parfaitement bien avec la ligne éditoriale de la maison d’édition, en explorant un humour satirique.

Je vous invite à aller découvrir la présentation de Nos Monstres directement sur la page des préventes. Un sticker « Sauve un pâté, mange un chasseur » est offert avec chaque exemplaire !

Du côté des Bandes Dessinées à Poster (une collection que Rouquemoute a lancée en coédition avec les éditions Pneumatiques), la campagne de préventes des quatre BDàP de la saison 2 (Soulcié, Laetitia Coryn, Jorge Bernstein, Rackham le Roux) est également lancée sur KissKissBankBank. D’ailleurs, les quatre BDàP de la saison 1 (Fabcaro, Bouzard, Baudoin, Téhem) y sont aussi disponibles si vous les avez loupées.

C’est un beau projet que nous chérissons ! Car tout est nouveau : le format, le concept, les contraintes artistiques… Je vous invite à découvrir le site Internet des BDàP si ce n’est pas déjà fait : bd-a-poster.fr. Nous avons dépassé la barre des 100 librairies partenaires, les premiers retours sont franchement positifs, de tout le monde : lecteurs, auteurs, libraires… En termes de prévente, notre objectif est de faire aussi bien que la première saison, soit 2000 préventes. Avec votre soutien, c’est jouable !

Place désormais à la braderie, dont la page KissKissBankBank « Sauvons nos livres du pilon ! » vient d’être lancée. Le principe est simple : proposer des livres à petit prix pour éviter un gâchis de papier et continuer à verser des droits d’auteur sur des albums voués à la destruction. Au total, ce sont 21 titres bradés à – 60 % qui sont ainsi proposés, avec des packs jeunesse et adulte. Vous pouvez également récevoir les 21 livres via un « Méga pack la totale » à 97 €. J’dis ça, j’dis rien, mais c’est bientôt Noël, hin.

Quand un ouvrage qui a plus de deux ans n’a plus de vie en librairies, la chaîne du livre est si mal faite qu’en général, il part au pilon : les exemplaires sont détruits. Pourquoi un tel gâchis de papier ? Entre autre parce que le stockage coûte trop cher et les enseignes de déstockage comme Noz propose des prix de rachats tellement bas (genre 3 centimes l’exemplaire, c’est du vécu) que ça ne couvre même pas le coût de la livraison.

Cela nous chagrinait beaucoup d’envoyer des livres à la destruction, alors nous avons cherché une solution. Au fil de nos démarches, la ville de Nantes nous a proposé un local de stockage à un prix défiant toute concurrence dans le cadre de notre projet d’alternative au pilon. Nous avons donc fait le choix de rapatrier ces stocks afin de donner une seconde vie à ces albums et, par leur vente, de continuer à verser des droits d’auteur sur ces livres. Tout est expliqué ici.

Si un livre est placé en « arrêt de commercialisation » (seul moyen pour une maison d’édition de s’affranchir de la loi Lang sur le prix unique du livre), cela ne veut pas dire qu’il était mauvais. Un exemple : Tendre Enfance, de Jorge Bernstein et Laurent Houssin, fait partie de ces 21 albums alors qu’à ce jour, c’est le seul titre du catalogue Rouquemoute à avoir reçu un prix, en l’occurrence le prix Schlingo 2019 au Off of Off du FIBD à Angoulême ! En librairies, la durée de vie d’un livre se résume parfois à quelques jours : plus de 5000 nouveautés par an, rien qu’en BD, ça laisse peu de place dans les rayonnages. N’hésitez pas à vous faire plaisir avec toutes ces pépites bradées à – 60 % !

Et merci de m’avoir lu jusque là.

A bientôt,

Maël Nonet,
éditeur