“Chaque planche fourmille de détails tout bonnement délectables”

“Chaque planche fourmille de détails tout bonnement délectables”

Parmi ceux qui ont eu accès à la maquette du volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman avant impression : Thibault L., qui a découvert Hiroshiman “en l’an de grâce 1999”, à une époque où il était “enfermé la semaine en internat”. Entretien avec un lecteur “fan absolu de la lecture physique” et de Rifo, qui préfère se “faire irradier de bonheur en redécouvrant toutes ces histoires avec l’intégrale entre [ses] mains” mais qui a “quand même craqué en zieutant les premières planches” du volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman, actuellement en prévente sur Ulule.

hiroshiman-vol1_rifo_couv_promo

Pouvez-vous nous raconter comment vous avez découvert Hiroshiman ?

Cela remonte à l’an de grâce 1999, où, enfermé la semaine en internat, je m’évadais le week-end jusque chez mes parents en train. Le trajet étant long, il me fallait de quoi m’occuper. J’ai toujours été attiré par les BD et j’ai donc naturellement découvert le Psikopat et Hiroshiman. À partir de ce jour là, les trajets m’ont semblé moins longs et contraignants.

Comment décririez-vous Hiroshiman en trois mots ?

Spontané, serviable, intemporel.

À qui offririez-vous ce volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman par amitié, et par inimitié ?

La liste est bien trop longue car j’ai plein d’amis ayant l’humour adéquat pour l’apprécier. Par inimitié, à tous les autres pour les aider à voir la vie en vert fluo.

Hiroshiman n’en fait-il pas un peu trop pour sauver le monde ?

En partant du principe que le monde est son monde, il fait l’essentiel pour le garder “sain d’esprit”. C’est triste de voir son monde tomber en lambeaux en mangeant du pop-corn caramélisé, bien installé sur son fauteuil. Autant y ajouter un trait de fantaisie.

 

« Le trait et l’humour de Rifo sont intemporels. J’adore ce style d’histoires avec des situations saugrenues et farfelues, où la seule limite reste notre imagination. De plus, chaque planche fourmille de détails tout bonnement délectables. »

 

À votre avis, d’où vient le culte que certains vouent à Hiroshiman ?

Il vient d‘une galaxie fort lointaine, celle des années 1990 où rien n’était interdit dans l’humour. En vrai, tout le monde ayant un faible pour les bandages et les personnages hauts en N&B, ainsi qu’un sens du devoir surdéveloppé.

Pensez-vous qu’il soit utile pour l’humanité de rééditer tout Hiroshiman ?

Utile, non ! ESSENTIEL, OUI !!!!!!!

Parmi ce volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman, quelle est votre histoire favorite ?

Je vais jouer franc-jeu, je reste un fan absolu de la lecture physique. Je veux avoir la chance de me faire irradier de bonheur en redécouvrant toutes ces histoires avec l’intégrale entre mes mains…

 

 Planche extraite du volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman ⇊

hiroshiman_n1_190x265_p94_700px

 

Jadis en noir et blanc, que pensez-vous de la colorisation des planches de ce volume 1 effectuée par Rifo ?

… Bon, j’ai quand même craqué en zieutant les premières planches pour apprécier le travail de colorisation réalisé, qui rend hommage aux personnages et aux histoires. Le passage en couleur donne un charme certain, qui me fait d’autant plus bouillir d’impatience de lire cette intégrale d’Hiroshiman.

Né à la fin du siècle dernier, Hiroshiman a-t-il pris un coup de vieux ?

Ce n’est pas tant Hiroshiman qui a pris un coup de vieux, mais nous qui prenons un coup de jeunesse. Ressortir un vieux Psikopat (que je garde précieusement) pour relire ces histoires me fait retomber en enfance, un état d’esprit que je travaille au quotidien. La vie est tellement plus joyeuse à travers nos yeux d’enfant.

À quelqu’un qui ne connaît pas encore Hiroshiman, que lui diriez-vous pour le convaincre d’acheter ce volume 1 ?

Le plaisir de découvrir des expressions qui me restent 17 ans plus tard, comme : “Faites attention, c’est un costard en connard cravate avec une force sans gland” ou encore “― Oh my god ! ― Non, c’est une vraie !”

Comment qualifieriez-vous le trait et l’humour de Rifo ?

En un mot : intemporel. J’adore ce style d’histoires avec des situations saugrenues et farfelues, où la seule limite reste notre imagination. De plus, chaque planche fourmille de détails tout bonnement délectables (comme les demoiselles).

 

Réclame ⇊

editions-rouquemoute_promo_rifo_cro-magnon-poilu

 

Si Hiroshiman voyait un psy, comment Hiroshiman analyserait-il son psy ?

Après l’avoir empêché de sauter par la fenêtre suite à une empathie surdéveloppée pour notre héros, il pourrait enfin se concentrer sur les questions existentielles qui l’ont amené à choisir la vocation de psy plutôt que celle d’assistant de héros.

Peut-on aimer Hiroshiman et souhaiter la fermeture de la centrale de Fessenheim ?

C’est tout simplement impossible. Qui serait là pour mettre les bâtons d’uranium dans son jacuzzi personnel ?

Peut-on aimer Hiroshiman et avoir des actions chez Areva ?

C’est tellement compliqué de nos jours de trouver le petit personnel compétent dans la gestion du nucléaire. Comment ferions-nous sans nos poulets physiciens, nos vaches à milkshakes et nos frites déjà cuites en sortant de terre ? Le savoir-faire actuel ne doit pas se perdre, d’où l’intérêt de financer ces fleurons de l’industrie française.

S’il fallait inventer un prix pour récompenser le volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman, lequel serait-il ?

Le prix du meilleur retour vers le passé du futur.

 

L’intégrale d’Hiroshiman, volume 1 (Rifo)
  • 116 p. couleur, 19 x 26,5 cm, couverture semi-rigide phosphorescente + rabats internes de 10 cm
  • prix de vente public : 18 €
  • Préventes sur ulule.com/hiroshiman-vol1 jusqu’au 12 décembre 2016 à 18h
  • En librairies à partir de mars 2017


ut sed Curabitur libero ipsum ante. massa ultricies Donec id, vel, eget