“Hiroshiman est un monument indispensable”

“Hiroshiman est un monument indispensable”

Nous avons proposé à Flock, qui vient de sortir son premier album, Plouc Fiction, de jeter un œil à la maquette du volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman actuellement en prévente sur Ulule. Flock a découvert Hiroshiman dès 1993, “date à laquelle les premières planches ont été publiées dans le Psikopat. “Ça a été Nagasaki dans ma tête”, précise-t-il. Entretien avec un dessinateur qui apprécie le trait de Rifo, au point d’avoir discrètement glissé le personnage d’Hiroshiman dans la première Une qu’il a signée pour le journal satirique Zélium, en juin 2014…

hiroshiman-vol1_rifo_couv_promo

Pouvez-vous nous raconter comment vous avez découvert Hiroshiman ?

J’ai découvert Hiroshiman dès ses débuts, en 1993, date à laquelle les premières planches d’Hiroshiman de Rifo ont été publiées dans le Psikopat [NDLR : magazine de bandes dessinées fondé par Carali en 1982]… Honnêtement, ça a été Nagasaki dans ma tête quand je l’ai découvert.

Comment décririez-vous Hiroshiman en trois mots ?

Hilarant, irradiant, irresponsable.

À qui offririez-vous ce volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman par amitié, et par inimitié ?

Par amitié, à mon plus grand pote, tout simplement. Les meilleures lectures, celles qui nous tiennent à cœur, méritent d’être partagées avec les meilleurs amis. Et par inimitié, à un aveugle.

Hiroshiman n’en fait-il pas un peu trop pour sauver le monde ?

Disons qu’on n’a pas vraiment l’impression qu’il se donne beaucoup de mal pour éviter de faire des dégâts collatéraux…

 

« Hiroshiman est un monument indispensable. C’est un personnage qui a marqué absolument tous ceux qui sont tombés sur ces planches dans les années où elles paraissaient dans le Psikopat. »

 

À votre avis, d’où vient le culte que certains vouent à Hiroshiman ?

Je pense que cela provient déjà du charisme du personnage. Lui et son univers sont un savant concentré de culture culte des séries Z et des grands classiques du film d’horreur. C’est un peu l’état d’esprit foutraque et grisant d’un Brain Dead avec les moyens infinis du talent de Rifo.

Pensez-vous qu’il soit utile pour l’humanité de rééditer tout Hiroshiman ?

Je dirais même que c’est essentiel. Il y a toutes les connaissances nécessaires dans ces planches pour espérer survivre 1 heure 30 en situation de crise nucléaire.

Parmi ce volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman, quelle est votre histoire favorite ?

Difficile de choisir… Mais allez, j’ai un faible pour “Hiroshiman contre la moule géante et gluante du Docteur Barbara” !

Jadis en noir et blanc, que pensez-vous de la colorisation des planches de ce volume 1 qu’a effectuée Rifo ?

La colorisation de Rifo met en valeur l’encrage riche de la version originale en noir et blanc. Elle met aussi en exergue les détails. Au final, la relecture devient un plaisir renouvelé.

 

Réclame ⇊

editions-rouquemoute_promo_rifo_singe

 

Né à la fin du siècle dernier, Hiroshiman a-t-il pris un coup de vieux ?

Pas une ride, au contraire ! Plus le temps passe, plus l’univers d’Hiroshiman se rapproche du nôtre.

À quelqu’un qui ne connaît pas encore Hiroshiman, que lui diriez-vous pour le convaincre d’acheter ce volume 1 ?

Hiroshiman est un monument indispensable. C’est un personnage qui a marqué absolument tous ceux qui sont tombés sur ces planches dans les années où elles paraissaient dans le Psikopat.

Comment qualifieriez-vous le trait et l’humour de Rifo ?

Rifo maîtrise à la perfection le semi-réalisme et l’exagération la plus totale. Ce mélange est tout simplement détonnant. Le comique visuel est un délice car on a le plaisir de se balader en profondeur dans chaque case. Rifo n’épargne aucun détail.

D’ailleurs, vous semblez partager ce souci du détail, à en croire la première Une que vous avez signée pour le journal satirique Zélium

Hé hé, en effet… Cela remonte à juin 2014, et c’était en Une d’un numéro franco-belge collector : d’un côté Zélium, de l’autre le Batia Moûrt Soû, un satirique belge !

 

zelium_n16_juin_2014_une

 

Si Hiroshiman voyait un psy, comment Hiroshiman analyserait-il son psy ?

Il y a de fortes chances qu’il passe son subconscient et son bulbe aux rayons X !

Peut-on aimer Hiroshiman et souhaiter la fermeture de la centrale de Fessenheim ?

Evidemment. Il ne faut qu’un seul héros radioactif, pas 66 millions.

Peut-on aimer Hiroshiman et avoir des actions chez Areva ?

Attendez, comment vous avez eu cette information !? Les yeux dans les yeux, je ne possède pas d’actions Areva !

S’il fallait inventer un prix pour récompenser le volume 1 de L’intégrale d’Hiroshiman, lequel serait-il ?

Le prix Polonium en forme de suppositoire.

 

L’intégrale d’Hiroshiman, volume 1 (Rifo)
  • 116 p. couleur, 19 x 26,5 cm, couverture semi-rigide phosphorescente + rabats internes de 10 cm
  • prix de vente public : 18 €
  • Préventes sur ulule.com/hiroshiman-vol1 jusqu’au 12 décembre 2016 à 18h
  • En librairies à partir de mars 2017


vulputate, ut accumsan sit ante. lectus mattis consectetur ipsum